Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Astuces Besoin d'Argent

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

Un rachat de crédits pour anticiper un découvert bancaire

Anticiper un découvert bancaire et rachat de crédits
 
Lorsqu’un particulier a des difficultés financières il se retrouve vite à découvert sur son compte bancaire.
 
Or, si un découvert ponctuel ou autorisé sont peu coûteux et peuvent rendre service, un découvert bancaire non autorisé est très coûteux.
 
Les agios ou intérêts bancaires perçus automatiquement par la banque en cas de découvert non autorisé avoisinent les 16%.
 
La négociation d’agios est une question de « timing » : elle doit avoir lieu quand la situation financière est saine.
 
Pour un banquier avoir affaire à quelqu’un qui anticipe ses problèmes est rare et apprécié.
 
Un interlocuteur prévenu sera plus conciliant et ce d’autant plus si le client est fidèle, c’est-à-dire s’il a plusieurs comptes dans l’établissement.
 
Pour bien négocier, l’ancienneté dans l’établissement compte dans la mesure où l’on récompense toujours la fidélité.
 
A l’inverse un jeune âge peut être un argument car les clients jeunes sont ceux qui ont le plus fort potentiel.
 
La négociation des agios avec son chargé de clientèle n’est pas une solution financière comme le rachat de crédits : c’est une simple précaution.
 
Pour un emprunteur en difficultés la meilleure solution est la mise en place d’un rachat de crédits.
 
Un rachat de crédits regroupe l’ensemble des crédits et dettes d’un emprunteur. 
 
 
 

Article du 12 octobre 2009 à 06h23

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.