Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Fiches d'information Crédit Conso

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

Les différentes cartes

Il existe différents types de cartes : la carte de crédit,  la carte de retrait et la carte de paiement, ces dernières peuvent être distribuées de plusieurs façons et avoir un coût très différent notamment en fonction de la « couleur » de la carte. 
I. LA CARTE DE CREDIT :
 
La carte de crédit a plusieurs fonctions:
 
-          elle permet de régler directement un commerçant ou un prestataire de service
-          elle permet également d’effectuer des retraits dans les distributeurs automatiques de billets
-          récemment son utilisation est devenue très importante pour les achats en ligne (sur Internet)
-          elle est utilisée pour le fonctionnement d’un crédit renouvelable.
 
La multiplication des cartes bancaires et notamment des cartes de crédit renouvelable rend la gestion des budgets difficile, et il est reconnu que les dossiers qui passent en commission de surendettement comporte plusieurs de ces cartes de crédit renouvelable.
 
Attention !
 
Il est nécessaire de rappeler la différence d’utilisation de la carte bancaire classique fournie par votre banque et de celle qui vous est octroyée dans le cadre d’un crédit renouvelable.
 
Dans le premier cas, votre carte bancaire vous permet d’effectuer des achats et des retraits, ces opérations sont ensuite inscrites en débit sur votre compte bancaire.
 
Dans le deuxième cas où votre carte de crédit vous est octroyée dans le cadre d’un crédit renouvelable, lorsque vous effectuez un achat chez un commerçant ou un prestataire de service ou quand vous effectuez un retrait dans un distributeur, l’opération débitrice est portée non pas sur votre compte bancaire mais sur votre crédit renouvelable.
 
Lorsque vous avez une carte bancaire et que votre compte est débiteur vous pouvez utiliser votre réserve d’argent disponible dans votre crédit renouvelable. Il vous est donc possible de ne pas payer au comptant avec votre carte bancaire et de régler à crédit. Mais attention  cette solution est ponctuelle et il est surtout important de ne pas contracter un nouveau crédit renouvelable pour rembourser les échéances d’un précédent.
 
La tentation de multiplier les cartes de crédit est importante, car ces cartes de crédit sont disponibles dans la plupart des grands magasins, il n’est donc pas nécessaire de voir son banquier pour avoir des réserves d’argent à disposition.
 
Pour ne pas glisser progressivement dans une situation financière de surendettement, veillez à toujours tenir vos comptes.
 
Vous pouvez également chercher une solution qui vous permettrait d’assainir votre budget lorsque les remboursements de vos cartes de crédit se font trop importants chaque mois.
Le regroupement de tous vos crédits en un seul à un taux plus attractif et offrant une mensualité unique et allégée est peut être la solution la meilleure pour profiter au quotidien d’une vie meilleure sans souci financier.
 
Vous pouvez dès maintenant vous adresser à un intermédiaire en opérations de banque pour préparer un dossier de rachat de vos crédits.
 
 
II. LA CARTE DE RETRAIT :
 
 
La carte de retrait présente l’avantage d’avoir le coût le moins élevé, en contrepartie de quoi, elle ne peut servir qu’à effectuer des retraits dans les distributeurs automatiques de billets.
 
La carte de retrait coûte environ 15€, mais elle peut être un peu plus cher si certains services y sont associés. Ils seront bien sûr moins importants que ceux proposés par les cartes de paiements »gold », « platinum », « premier »…
 
La carte de retrait monobanque ne vous permet d’effectuer des retraits que dans les propres distributeurs de la banque.
 
La carte de retrait « classique » vous permet des retraits sur l’ensemble des distributeurs de la France, voire même à l’étranger.
 
Pour des raisons évidentes de sécurité, chaque banque détermine le montant des retraits par opération et par période de 7 jours. Ces plafonds peuvent être plus élevés si les retraits n’ont lieu que dans les propres distributeurs de la banque qui a délivré la carte de retrait
 
La carte de retrait à autorisation systématique quant à elle, ne permet de retirer que le solde qui est disponible sur le compte du titulaire, ce qui a pour effet d’éviter le débit.
 
Attention ! La carte de retrait ne permet pas de régler un commerçant ou un prestataire de service.
 
La carte de retrait est très tendance chez les adolescents, elle les prépare à l’utilisation ultérieure d’une carte de crédit.
Cette carte de retrait présente un plafond maximum de retrait qui est défini avec les parents de l’adolescent.
 
 
III. LA CARTE DE  PAIEMENT :
 
La carte de paiement peut être nationale ou internationale, à débit immédiat ou à débit différé, et parfois comporter des services supplémentaires.
 
La carte de paiement propose aujourd’hui une gamme de services très étendue et d’autant plus que la carte de paiement est chère. Vous pouvez ainsi disposer de services d’assurance voyage, d’assistance médicale, de réservation de spectacles ou de voyages…
 
Lorsque vous réglez avec votre carte de paiement, votre compte sera débité du montant de vos dépenses à une date qui dépend du contrat qui a été passé avec votre banque.
 
La carte de paiement qui est à débit immédiat permet que votre compte soit débité à chaque utilisation, en temps réel.
 
La carte de paiement à débit différé regroupe le montant de tous vos achats et permet de n’effectuer qu’une seule opération généralement en fin de chaque mois.
 
Ce type de carte est d’une grande souplesse et vous fait bénéficier d’une avance de trésorerie, cependant elle nécessite une gestion rigoureuse, car le règlement par carte de paiement à débit différé est assimilable à un crédit.
 
Le coût de ce service de report de débit est reporté sur la cotisation de la carte qui est plus élevé que pour une carte de paiement à débit immédiat. 
 
Conclusion : L’utilisation de toutes les cartes demande un minimum de rigueur pour éviter le découvert bancaire.

Article du 27 août 2006 à 12h53

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.