Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Fiches d'information Crédit Immobilier

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

Gestion de résidences touristiques et problèmes financiers

A propos des investisseurs qui se sont engagés dans des résidences touristiques en confiant la gestion de leur bien à un exploitant...
 
Si vous avez vous-même investi dans ce type de résidence et avez vu votre bail renégocié ou résilié par votre exploitant, vous risquez de vous trouver dans une situation délicate.
 
En effet, vous avez très probablement bénéficié de mesures fiscales vous permettant d’alléger le coût de votre investissement et celles-ci étaient conditionnées par un engagement locatif de 9 ans sans interruption de plus d’un mois.
 
Malheureusement, votre exploitant n’a pas rempli sa mission et votre bien immobilier est resté inoccupé plus de 30 jours.
 
Vous êtes donc, légalement, exposé à un redressement fiscal
 
Cependant, les cas de renégociation de loyers à la baisse et de résiliation de bail liant les exploitants aux investisseurs se multipliant, le Ministre du Budget a décidé d’intervenir.
 
Eric Woerth a ainsi adressé un courrier à l’ancienne ministre – Michelle Demessine – dans lequel il précise que lorsque la défaillance locative est imputable à l’exploitant, le délai d’inoccupation tolérable est allongé à 1 an.
 
Cet écrit n’a pas encore de vertu officielle, mais une instruction fiscale officialisant cet assouplissement devrait paraître dans les mois prochains.
 
En attendant, les investisseurs devraient bénéficier de la clémence des services fiscaux
 
 
Si vous devez faire face à des difficultés financières, il est utile de faire appel aux services d’un intermédiaire en opérations de banques (IOB). Celui-ci est en mesure de faire un bilan de votre situation financière et de vous proposer des solutions financières pour rééquilibrer le budget, voire même dégager une épargne après avoir regroupé l’ensemble de vos encours.
 
 

04 juin 2008 à 07h35

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.