Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Fiches d'information Professions Libérales

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

Les rentes viagères des placements d'épargne

Vous voulez savoir si les placements d’épargne qui proposent des sorties en rentes viagères sont toujours un bon choix ? Faites le point…
 
Rappel : Les rentes viagères sont des sommes versées à leur bénéficiaire, toute leur vie durant.
 
Les rentes viagères dépendent du capital et de l’espérance de vie des épargnants au moment où ils transforment leur capital en rente.
 
L’évolution de l’espérance de vie des hommes et des femmes a une incidence sur les modalités de calcul des rentes viagères.
 
De nouvelles tables de mortalité ont été publiées ce qui va entraîner une révision à la baisse des rentes viagères.
 
Les placements d’épargne qui sont destinés à procurer aux retraités un complément de retraite, sont de plus en plus nombreux, que ce soit des contrats en « Madelin » pour les non salariés, le Prefon pour les salariés du secteur public, les plans d’épargne populaire (PEP)…
 
Les conséquences des nouvelles tables vont se ressentir à la fois sur les personnes qui perçoivent déjà des rentes viagères mais également pour les épargnants qui souscrivent un contrat : les rentes viagères vont baisser.
 
Plus l’espérance de vie s’élève plus les rentes viagères doivent diminuer.
 
Les nouvelles tables de mortalité qui servent au calcul des rentes viagères font désormais la distinction entre les hommes et les femmes.
 
Elles sont de plus, établies sur la population actuelle des rentiers et retraités et non plus sur toute la population.
 
Pour les hommes, les nouvelles tables de mortalité sont plutôt favorables car leur espérance de vie est moins élevée que celle des femmes.
 
Attention ! Pour un contrat avec une option de réversion ayant une femme pour bénéficiaire, le coût de l’option augmente.
 
Les nouvelles tables devraient être revues régulièrement (tous les 5 ans). Il y a donc de fortes chances que les rentes viagères baissent encore si l’espérance de vie continue son évolution actuelle.
 
Pour les rentes viagères en cours, il n’est pas possible de les diminuer pour suivre les nouvelles tables de mortalité.
 
Ces rentes viagères seront moins revalorisées, chaque année, et ce, en fonction du rythme de chacun des assureurs.
 
En effet, les assureurs doivent chaque année faire profiter les rentiers des bénéfices qu’ils ont réalisés sur les capitaux placés.
 
Le déficit lié aux nouvelles tables de mortalité sera compensé par une baisse de la revalorisation des rentes viagères.
 
Cette baisse de la revalorisation des rentes viagères sera  plus ou moins importante en fonction des assureurs ;
 
L’absence de revalorisation des rentes viagères signifierait une perte de pouvoir d’achat.
 
Conseil : Il est judicieux de ne transformer en rentes viagères qu’une partie de ses avoirs financiers, dans la mesure du possible et de garder d’autres sources de revenus susceptibles d’être revalorisés régulièrement.
 

Article du 02 avril 2007 à 07h37

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.