Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Actualités Rachat de Crédit

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

Investir dans l’immobilier locatif

 

Le dispositif fiscal Pinel

 
En 2016 ce ne sont pas moins de 60.000 logements qui ont été vendus grâce au dispositif d’investissement locatif Pinel. De nouveau disponible en 2017, les ventes ont démarré en ce début d’année avec beaucoup de succès. Concrètement pour tout achat d’un logement neuf mis en location, le propriétaire bénéficie d’une réduction d’impôts qui augmente avec le temps de la location. Si la durée de mise en location est de 6 ans, la réduction d’impôts est de 12% du montant de l’investissement, pour 9 ans elle sera de 18% et pour 12 ans de 21%. Il existe en parallèle le dispositif Duflot qui ne permet quant à lui qu’une réduction d’impôts de 18% sur 9 ans. L’investisseur a l’obligation de s’engager sur une période de départ de 6 ou 9 ans, qui se renouvelle ensuite pour une période de 3 ans. La réduction d’impôt est appliquée dans une limite de 300.000 euros et de 5.500 euros le mètre carré. Ce plafond ne dépend pas de la zone de construction.
 

Les autres avantages

 
L’investissement Pinel permet aux propriétaires de louer le bien à leurs enfants en conservant tous les avantages fiscaux. Sa rentabilité varie de 2 à 4,5% avant l’avantage fiscal puisque les plafonds de loyer ont été relevés contrairement aux dispositifs Duflot ou Scellier. Le dispositif est accessible dans 1.180 communes de France, attention cependant à celles se situant dans les zones B2 (50.000 à 250.000 habitants) et zone C (rurales) où les demandes de location sont basses, voire quasi inexistantes.L’investissement locatif est un excellent moyen de rentabiliser un logement. Cela signifie parfois un nouveau crédit qui s’ajoute à d’autres déjà existants. Un regroupement de prêts en un seul peut alors s’avérer judicieux. Lors de l’opération financière les crédits sont réunis en un seul à taux réduit. La durée et le cout de celui-ci augmente, mais sa mensualité de remboursement baisse*.

Actualité du 05 mai 2017 à 17h05

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.