Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Actualités Rachat de Crédit

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

L’assurance vie et le rachat de crédits

 

Les nouvelles règles fiscales qui s’appliquent au contrat d’assurance-vie

 
 
La fiscalité concernant l’un des produits d’épargne préféré des Français, l’assurance-vie, vient d’être modifiée par le ministère de l’Économie. En effet jusqu’à présent les enfants de couples mariés sous le régime de la communauté des biens ayant contracté un contrat d’assurance-vie alimenté par des fonds communs devaient, au moment du décès du premier époux, verser des droits succession mais sans rien toucher du contrat d’assurance-vie. 

Dorénavant ces droits de succession ne seront dus qu’à partir du décès du second époux. Actuellement, environ quinze millions de Français détiennent un contrat d’assurance-vie ce qui représente à peu près vingt cinq millions de bénéficiaires concernés par cette réforme fiscale. Cette modification des règles, saluée par l’opinion publique, vient mettre fin à une situation jugée absurde dans la mesure où les héritiers n’ont aucune garantie de toucher un jour l’argent placé sur ce plan d’épargne. 

Avant de songer à placer son argent pour le faire fructifier il vaut mieux s’assurer de la bonne santé de ses finances personnelles. Si l’on souhaite clarifier sa situation économique personnelle, un rachat de crédits peut être une solution efficace. En effet, celui-ci permet de rallonger la durée de remboursement en obtenant un nouveau prêt à un taux intéressant qui sera plus cher Tous les anciens crédits sont ainsi réunis pour ne verser qu’une seule et même mensualité qui sera réduite*. 

Actualité du 25 février 2016 à 16h34

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.