Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Actualités Rachat de Crédit

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

L’épargne réglementée reste très dynamique en France

 

Un patrimoine total estimé à 4.765 milliards d’euros

 
Selon les derniers chiffres fournis par l’Observatoire de l’épargne réglementée (OER), les Français avaient cumulé 4.765 milliards d’euros à la fin de l’année 2016, ce qui correspond à une hausse de près de 300 millions d’euros par rapport à l’année précédente. Le principal constat de cette étude réside dans le fait que sur le patrimoine global actuel des particuliers résidents de l’Hexagone, ce sont près de 705 milliards d’euros (soit 15% du patrimoine d’épargne de tous les Français) qui sont placés sur des produits appartenant à ce qu’on appelle l’épargne réglementée. Celle-ci englobe tous les produits d’épargne dont les taux de rémunération et les conditions d’utilisation, comme le plafond de dépôts, de retraits ou encore la durée de souscription sont définis en accord avec des normes fixées par les pouvoir publics. Cette hausse de l’épargne réglementée s’explique en grande partie par le regain de confiance accordé au livret A par les Français. En effet, après avoir quelque peu boudé ce qui avait longtemps été leur produit d’épargne préféré, les particuliers se sont à nouveau tournés vers celui-ci. Les dépôts sur ce type de livret ont ainsi enregistré une hausse de 7,1 milliards d’euros au premier semestre. Néanmoins en 2016, c’est vers l’assurance-vie que les Français ont destiné massivement leur épargne avec une collecte nette de 8,7 milliards d’euros. Elle a été principalement constituée de fonds investis sur des contrats en unités de compte.
 

La rémunération française au-dessus des pays européens

 
En moyenne, quel que soit le type de placement des Français, la rémunération qui en découle reste supérieure à celle fournie par les mêmes types de produits d’épargne dans les pays voisins. En effet, le taux de rémunération des dépôts en France était estimé à 1% à la fin de l’année 2016. Tandis qu’il n’atteignait que les 0,47 % de rémunération en Italie. En Allemagne ce pourcentage passe à 0,28 % pour aller jusqu’à seulement 0,14% en Espagne. Cette différence des taux de rémunération entre la France et les différents pays membre de l’Union Européenne s’est accrue de 0,10 points par rapport à 2014. En revanche, en ce qui concerne l’investissement en matière d’actions, les Français se montrent de plus en plus frileux sur les dix dernières années puisque le taux de détention d’épargne en actions est passé de 26% en 2006 à 22% en 2016. Contrairement aux résidents des pays membres de l’Union Européenne, les citoyens américains, sont eux, beaucoup plus enclins à faire fructifier leurs deniers personnels en investissant leurs capitaux dans des actions directes. Il est important de maintenir un budget équilibré avant d’envisager de verser des fonds sur un plan d’épargne. Lorsqu’un ménage à cumuler trop de crédits, il peut être intéressant de réduire la charge mensuelle liée à ceux-ci, notamment via un regroupement de prêts. Celui-ci permet de réunir les emprunts déjà en cours en souscrivant à un nouveau prêt obtenu à un taux avantageux, mais dont le coût total sera plus élevé. Les mensualités de remboursement pourront être diminuées* et rééchelonnées sur un plus long terme.

Actualité du 21 août 2017 à 15h47

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.