Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Actualités Rachat de Crédit

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

L’épargne salariale : des chiffres records

 

16,9 milliards d’euros versés par les entreprises

 
Selon les derniers chiffres fournis par le Ministère du Travail, l’épargne salariale affiche une nette hausse pour les rendements de l’année 2015. Ce sont près de 16,9 milliards d’euros qui ont été redistribués aux salariés par les entreprises du secteur privé. Il s’agit là d’un rebond du montant de l’épargne salariale globale de 7,4% par rapport à l’année précédente. En 2015, 54,9% des salariés du secteur marchand non agricole ont pu épargner via leur entreprise ce qui ne représente pas moins de 8,6 millions de particuliers. La somme moyenne gagnée par ces épargnants est estimée à 2.422 euros, soit une progression de + 4,8%. Les grandes entreprises et les secteurs d’activités tels que la finance, l’assurance, le raffinage ou encore l’énergie, concentrent entre elles le plus grand nombre de bénéficiaires. Grâce à différents dispositifs, les particuliers salariés peuvent se dégager un complément de revenus non-négligeable. D’un point de vue de l’épargne, ils ont la possibilité de placer des sommes provenant d’une part des bénéfices réalisés par leur entreprise, c’est ce qu’on appelle la participation. Autre possibilité : percevoir une épargne proportionnelle aux résultats estimés de l’entreprise sous forme de prime en fonction de l’activité du salarié : c’est l’intéressement.
 

Le plan d’épargne entreprise (PEE) confirme son succès

 
Parmi les différents produits d’épargne sur lesquels ces salariés peuvent déposer les montants gagnés, c’est le plan d’épargne entreprise (PEE) qui a le plus de succès. À lui seul, il rassemble 46,3% des salariés bénéficiaires. Les capitaux disponibles sur ce livret sont bloqués pour une durée de minimum 5 ans. Ils pourront être débloqués à la demande du salarié dans certains cas exceptionnels tels qu’un mariage, une naissance, ou en cas de rupture du contrat de travail. Les sommes que l’entreprise verse sont appelées abondements et elles sont plafonnées à 3.138 euros, sauf si le salarié possède des actions dans l’entreprise. Dans ce cas, l’abondement sera plafonné à 5.021 euros. En matière de versements libres, ceux-ci sont plafonnés à hauteur de 25% de la rémunération brute annuelle. La participation quant à elle concentre 41,4% des épargnants tandis que l’intéressement ne séduit que 35,7% d’entre eux. Autre livret qui peut être intéressant et dont le nombre est en progression le plan d’épargne collectif (Perco), une solution qui permet de se constituer une épargne pour anticiper la retraite. Les sommes sont bloquées jusqu’à la fin de la vie active puis elles sont reversées sous forme de rente pour améliorer la trésorerie du retraité. Si ces compléments de rémunération sont très avantageux pour améliorer son pouvoir d’achat sur le long terme, il reste important de bien gérer ses finances au quotidien. Dans le cas où un emprunteur détient plusieurs crédits, il est possible de les réunir via un regroupement de prêts. Titulaire d’un seul et unique emprunt, qui est obtenu à un taux avantageux, le ménage verra sa charge mensuelle de remboursement réduite*. Pour obtenir la réduction de la mensualité, la durée de remboursement est prolongée ce qui conduit à une augmentation du coût total du crédit.

Actualité du 19 septembre 2017 à 18h47

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.