Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Actualités Rachat de Crédit

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

L’évolution des loyers : une légère hausse en 2016

 

Une progression moins rapide que celle de l’inflation

 
Après avoir baissé en moyenne de 1,1% sur l’ensemble de l’année 2015, les prix des loyers enregistrent une hausse de 1% en 2016. Ces chiffres fournis par l’observatoire Clameur, spécialisé dans le marché locatif privé démontrent également que l’évolution des loyers reste inférieure à celle de l’inflation et ce, depuis 2013. En effet, sur quatre ans ceux-ci affichent une progression de 0,4% par an contre 0,6% d’augmentation annuelle de l’inflation. Néanmoins la hausse n’est pas la même en fonction de la taille des logements. Les tarifs locatifs des petits logements accélèrent de 0,2% par an pour les studios et les appartements de deux pièces. Les appartements de trois pièces augmentent eux de 0,4% en moyenne par an sur cette même période. En ce qui concerne le taux de mobilité des particuliers, le nombre de locations et de relocations repart en légère hausse en ce début d’année 2017 après avoir stagné en 2016.
 

Des disparités en fonction des villes

 
L’évolution du marché locatif reste très variable en fonction des villes, notamment depuis la mise en place de l’encadrement des loyers à Paris et à Lille qui n’a cependant pas conduit à une baisse. Les loyers ont ainsi augmenté en moyenne de 1,3% dans la capitale et de 1,2% à Lille. C’est à Lyon que la hausse est la plus significative avec une accélération des tarifs locatifs qui atteint les + 3,6%. Les chiffres en baisse affichés dans certaines grandes villes viennent compenser cette augmentation. Au Havre, on constate ainsi une diminution de 1 ,9% des loyers et de 0,3% à Marseille. Pour ce qui est du bilan sur les trois premiers mois de l’année 2017, il semblerait que les loyers stagnent. Il est cependant trop tôt pour analyser ces chiffres avec rigueur dans les grandes villes de France.

Actualité du 02 mai 2017 à 10h35

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.