Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Actualités Rachat de Crédit

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

L’octroi d’un crédit immobilier

 

Des conditions désormais plus surveillées

 
Les critères d’octroi d’un crédit immobilier sont actuellement considérées trop favorables par le gouvernement. Le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), s’inquiète des niveaux historiquement bas des emprunts immobiliers, même si ceux-ci profitent à de nombreux emprunteurs, pour qui accéder à la propriété était encore inconcevable il y a quelque temps. Cette instance qui est responsable de l’équilibre du système financier et qui est composée de différentes autorités financières, dont le ministre des Finances et le gouverneur de la Banque de France, veut une surveillance plus stricte des prêts accordés par les banques à leurs clients. Avec la même intention de surveiller les crédits immobiliers, la HCSF entend lutter contre la hausse continue des prix de l’immobilier, surtout l’immobilier commercial qui est considéré comme surévalué de 15 à 20%. Les conditions d’attribution d’un crédit immobilier, que ce soit par rapport à l’apport personnel, le taux d’emprunt ou encore la maturité, ont permis une envolée assez spectaculaire du marché immobilier en 2016. Le niveau de celui-ci ayant atteint celui de 2008, avant la crise financière.
 

Les pouvoirs publics veulent avant tout prévenir

 
Si les taux d’emprunt étaient amenés à réellement remonter, le choc pour les consommateurs tout comme les banques serait difficile. La tendance à la hausse ayant déjà débutée depuis la fin de l’année 2016, le comportement des emprunteurs prouve la crainte du Conseil. Fin février 2017, les taux affichaient 1,49% en moyenne, c'est-à-dire 0,18% de plus qu’en décembre 2016. Ceci a amené à une ruée des futurs acheteurs immobiliers vers les banques et les établissements financiers pour pouvoir encore en profiter. D’autre part, l’augmentation des prix de l’immobilier n’est pas sans danger pour la stabilité entre l’offre et la demande.

Actualité du 17 mai 2017 à 11h31

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.