Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Actualités Rachat de Crédit

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

La baisse de TVA et le rachat de crédits

 

Le consommateur n’en profite pas vraiment

 
 
D’après la Cour des comptes et le dernier rapport du Conseil des prélèvements obligatoires, le taux réduit de la TVA coûte cher à l’Etat et n’est pas forcément avantageux pour les finances des ménages, et particulièrement la baisse de la TVA dans le secteur de la restauration. Celle-ci, qui est passée en 2009 de 19,6% à 5,5% devait permettre de maintenir et surtout créer des emplois dans ce secteur qui nécessite beaucoup de main-d’œuvre, tout en ayant un effet sur les prix des produits.

Cependant, avec les années ce dispositif a coûté à l’Etat pas moins de 2,6 milliards d’euros par an, malgré les hausses consécutives de 7% en 2012 et 10% en 2014. Même bilan au niveau de l’emploi puisque le secteur n’a su créer que 6.000 à 9.000 emplois par an entre 2009 et 2012, pour un coût final supérieur à une autre mesure bien plus efficace, qui est la baisse des cotisations sociales. A la finalité n’ont pu profiter de la baisse des prix s’échelonnant autour des 20% que les ménages plus aisés qui vont plus souvent au restaurant que les autres.
S’offrir des loisirs reste cependant à la portée de tous, avec une situation financière saine qui passe par une bonne tenue de compte. Si les crédits sont trop nombreux il est possible de les regrouper en un rachat de crédits. Le nouveau prêt mis en place avec un taux avantageux permettra alors de rembourser une mensualité moins élevée*, pour une durée plus longue et un coût plus cher.

Actualité du 19 février 2016 à 16h10

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.