Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Actualités Rachat de Crédit

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

La fiscalité des avantages en nature

 

Les barèmes avantages en nature réévalués en 2016

 
 
Lorsqu’un salarié bénéficie d’un logement ou de repas de la part de son employeur celui-ci se doit de mentionner un certain pourcentage de la valeur des ses avantages, appelés « avantages en nature », sur sa déclaration de revenus au printemps 2016. Pour un repas fournit gratuitement, il faudra déclarer la somme forfaitaire de 4 ,70 euros contre 4,65 euros en 2015. Pour deux repas répartis sur une seule et même journée la somme a mentionnée sera de 9,40 euros au lieu de 9,35 euros l’année précédente. 
Dans le cas où un employeur fournit un logement de façon gratuite à son salarié, celui-ci devra également déclarer un montant forfaitaire qui est calculé en fonction de sa rémunération brute et du nombre de pièces dont dispose le logement en question. Si la rémunération mensuelle est inférieure à 1.609 euros brut, l’avantage en nature pour une pièce est estimé à 68 euros et à 33,30 euros par pièce. Pour les salaires compris entre 1.609 euros brut et 1.930,79 euros l’avantage est de 79,40 euros pour une pièce et 51 euros par pièce.
Enfin pour les salaires entre 1.930,80 euros et 2.252,59 euros il faudra déclarer 90,60 pour une pièce puis 68 euros par pièce. Ces montants prennent également en compte le gaz, l’électricité et le chauffage. Outre ce barème, il est aussi possible d’estimer le montant de l’avantage en nature en fonction de la valeur locative du logement qui figure sur la taxe d’habitation.

Actualité du 01 mars 2016 à 16h41

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.