Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Actualités Rachat de Crédit

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

Le financement participatif et le rachat de crédits

 
 

En cas de pertes, celles-ci seront déductibles

 
Investir en tant que particulier dans une PME, contre un rendement allant de 4% à 8% est très alléchant, surtout au vu des taux d’intérêts très bas de l’épargne, mais n’est pas sans risques. C’est pourquoi le gouvernement a mis en place un système à partir du 1er janvier 2016, permettant de déduire les pertes réalisées suite à un investissement non remboursé, sur les intérêts perçus sur le même type d’investissement. Cette mesure, mise en place dans le cadre de la loi de finances rectificative 2015 permet de retirer les sommes perdues des intérêts d’emprunts d’autres financements participatifs pendant les cinq années suivantes.

 
Cependant, elle comporte des conditions, dont la première est qu’elle n’est applicable que pour les prêts consentis à partir de 2016 et que les 15,5% de prélèvements sociaux sur les intérêts sont toujours à payer. Autre condition importante c’est que le prêt participatif doit être réalisé auprès d’un intermédiaire en financement participatif (IFP) et sous forme de contrats de prêt qui ne peuvent dépasser les 1.000 euros, les bons de caisse n’étant pas concernés.

 
C’est une bonne nouvelle pour les particuliers qui ont décidé de placer leur épargne dans de nouvelles formes d’investissements. Pour mettre de l’ordre dans le budget, le rachat de crédits apporte une solution intéressante car il permet de souscrire à un nouveau crédit à taux optimal. Reste à rembourser une mensualité unique réduite* sur un temps plus long pour un coût qui augmente.

Actualité du 15 février 2016 à 11h13

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.