Simulation gratuite de rachat de crédits
La Newsletter
Recevez la lettre d'information Credissima et bénéficiez d'offres uniques :

Actualités Rachat de Crédit

  Imprimer |   Envoyer à un(e) ami(e)

Tout savoir sur le transfert de crédit immobilier

 

Que se passe-t-il en cas de changement de logement ?

 
Pour acquérir un logement, la majorité des familles françaises, faute d’apport personnel suffisant pour le payer comptant, se tourne vers le crédit immobilier. Sauf que pour certains dossiers il arrive parfois que les emprunteurs soient déjà en cours de remboursement d’un autre crédit, souscrit pour acheter un premier appartement. Demander à sa banque ou à son établissement prêteur de refaire un nouveau crédit alors que les mensualités de l’ancien ne sont pas encore soldées relève alors d’une certaine difficulté. De plus, l’acquéreur qui se trouve dans l’obligation de rembourser son crédit précédent est assujetti au paiement des indemnités de remboursement anticipé.D’où l’importance de bien vérifier son premier contrat de crédit car dans de nombreux cas, il comporte une clause sur le transfert de crédit. Celle-ci est intégrée parfois automatiquement dans l’accord de prêt, mais n’est pas une obligation. Cela dépendra donc de l’offre de l’établissement bancaire ou prêteur.Le transfert de crédit permet de déplacer le solde restant à payer du premier crédit vers le second qui finance le nouveau logement. Ainsi, si le montant de cet emprunt est égal au montant restant à rembourser, aucune autre transaction n’est nécessaire et les conditions d’emprunt restent donc identiques. Sinon lorsque le bien précédent est déjà revendu, un apport important peut alors être proposé pour le nouveau crédit.
 

Les avantages d’une telle transaction

 
Les taux d’intérêt actuels sont toujours très bas, mais peuvent à tout moment subir une remontée. Dans ce contexte comme nul ne peut prévoir l’avenir, pouvoir conserver le taux d’intérêt représente une réelle source d’économie. Le deuxième attrait financier du transfert de crédit est que l’assurance décès-invalidité peut également être conservée, ce qui signifie là encore que les finances seront ménagées.Les frais annexes liés à une demande crédit sont bien souvent synonymes de coûts supplémentaires importants qui peuvent être évités en cas de transfert du crédit :
  • Les indemnités de remboursement anticipé sont supprimées puisque la somme restant à rembourser du premier crédit est réutilisée
  • Les frais de dossier pour le nouveau crédit seront réduits pour l’ouverture d’un nouveau contrat
  • Les frais liés à la garantie du crédit sont en général maintenus
  • Les frais liés à l’hypothèque sont également maintenus, il s’agit notamment de payer la main levée pour libérer le logement
Quoiqu’il en soit, pour tout nouveau dossier, l’établissement prêteur réétudiera les conditions de la garantie ou de la caution.Parmi les conditions financières intéressantes c’est surtout la conservation du taux d’intérêt qui compte. Lorsque les taux ont augmenté d’un achat à l’autre, cette clause est particulièrement profitable au budget du ménage. Si à contrario les taux ont baissé, contracter un nouveau contrat, malgré les frais de remboursement anticipé peut alors être plus avantageux.Autre condition du transfert de crédit qui peut être une option dans certains cas, faire profiter l’acquéreur du bien de cette clause. En clair, si l’emprunteur n’a plus l’intention d’acheter un autre bien car il part à la retraite ou s’expatrie par exemple, il peut demander à flécher le solde au profit de l’acheteur de son logement. Du coup, il évite les indemnités de remboursement anticipé et participe à l’obtention de conditions financières intéressantes pour l’acquéreur.

Actualité du 21 février 2018 à 15h42

Simulation gratuite de rachat de crédits
Un crédit vous engage et doit être remboursé.
Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d’un particulier, avant l’obtention d’un ou de plusieurs prêts d’argent. * La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.